Juin
22
jeu
ROSSINI : PETITE MESSE SOLENNELLE (EXTRAITS) par le Choeur de Chambre de la Réunion
Juin 22 @ 20 h 00 min – 21 h 30 min
ROSSINI : PETITE MESSE SOLENNELLE (EXTRAITS) par le Choeur de Chambre de la Réunion @ Eglise de Trois Mares au Tampon

L’Orchestre de la Région Réunion présente la Petite Messe Solennelle de Rossini interprétée par le Chœur de Chambre de la Réunion sous la direction de Daniel Bargier avec Lauriane Righi au piano et Ariane Lorentz à l’accordéon.

Gioacchino Rossini : Petite Messe solennelle

Si, dans toute la production musicale de Rossini, on peut douter de la sincérité de ses sentiments religieux, on ne peut en revanche nier qu’il a offert à l’Eglise au moins trois chefs d’œuvre : la Messa di Gloria des jeunes années, le Stabat Mater de 1832 et la Petite Messe solennelle des vieux jours.

C’est à soixante-quinze ans, soit plus de trente ans après avoir pris sa retraite officielle, que Rossini se lance dans l’aventure d’une messe pour soli, chœur mixte, piano et harmonium. Il la désigne lui-même comme son « dernier péché de vieillesse ».

Comme pour se faire pardonner d’avoir négligé le Créateur dans une bonne partie de son œuvre féconde, il adresse à ce dernier une dédicace en forme de boutade : « Bon Dieu… la voilà terminée cette pauvre petite messe. Est-ce bien de la musique sacrée que je viens de faire, ou de la sacrée musique ? J’étais né pour l’opera buffa, tu le sais bien ! Peu de science, un peu de cœur, tout est là. Sois donc béni et accorde-moi le Paradis. »

Le titre lui-même est une raillerie : « Petite Messe »… qui dure près d’une heure et demie, où s’enchevêtrent les genres avec une candeur et une grandeur qui ne peuvent qu’émouvoir.

Petite, la messe l’est en revanche par son effectif. Le compositeur lui-même, préconise sur la page de garde de son manuscrit : « Douze chanteurs de trois sexes – hommes, femmes et castrats – seront suffisants pour son exécution ; à savoir huit pour le chœur, quatre pour les solos, total douze Chérubins – Dieu pardonne-moi le rapprochement suivant. Douze aussi sont les Apôtres dans le célèbre coup de mâchoire peint à fresque par Léonard, dit la Cène, qui le croirait !  Il y a parmi tes disciples de ceux qui prennent des fausses notes !  Seigneur, rassure-toi, j’affirme qu’il n’y aura pas de Judas à mon déjeuner et que les miens chanteront juste et con amore tes louanges ! »

C’est à ce déjeuner que le Chœur de Chambre du Conservatoire à Rayonnement Régional de la Réunion vous invite. Quelques morceaux choisis vous régaleront et vous convaincront, comme en 1864 le critique Filippo Filippi, que « Rossini s’est surpassé lui-même, car personne ne saurait dire ce qui l’emporte, de la science et de l’inspiration. La fugue est digne de Bach pour l’érudition. »

La Petite Messe solennelle et le véritable testament musical de Rossini, son ultime étape dans l’introspection. Il y a mis toute sa science, toute sa ferveur, toute son audace aussi : derrière la simplicité de ses formes, la modestie de son effectif, la clarté de sa facture, elle recèle une hardiesse et une subtilité très nouvelle chez lui. Rossini jette un regard mélancolique vers les passé, mais tend la main résolument vers la modernité. Et si, au détour d’une harmonie, une larme coule, elle est bien vite séchée par une bouffée d’espoir.

Dates et lieux des concerts :

  • jeudi 22 juin 20 h, Église de Trois Mares • le Tampon
  • vendredi 23 juin 20 h, Église de Sainte-Marie • centre-ville (ATTENTION : concert gratuit en hommage à la mémoire du Père Glénac, entrée libre dans la limite des places disponibles, pas de réservations possibles)
  • samedi 24 juin 20 h, Église de Saint-gilles-les-Hauts
  • dimanche 25 juin 16 h Église de Piton Sainte Rose (Notre Dame des Laves) (concert commémoratif des 40 ans de la coulée de 1977)

Pour les concerts du 22, 24, 25 juin, tarif unique de 10€, billetterie 0892707974, www.monticket.re

Juin
23
ven
ROSSINI : PETITE MESSE SOLENNELLE (EXTRAITS) par le Choeur de Chambre de la Réunion
Juin 23 @ 20 h 00 min – 21 h 30 min
ROSSINI : PETITE MESSE SOLENNELLE (EXTRAITS) par le Choeur de Chambre de la Réunion @ Eglise de Sainte-Marie, centre ville

L’Orchestre de la Région Réunion présente la Petite Messe Solennelle de Rossini interprétée par le Chœur de Chambre de la Réunion sous la direction de Daniel Bargier avec Lauriane Righi au piano et Ariane Lorentz à l’accordéon.

Gioacchino Rossini : Petite Messe solennelle

Si, dans toute la production musicale de Rossini, on peut douter de la sincérité de ses sentiments religieux, on ne peut en revanche nier qu’il a offert à l’Eglise au moins trois chefs d’œuvre : la Messa di Gloria des jeunes années, le Stabat Mater de 1832 et la Petite Messe solennelle des vieux jours.

C’est à soixante-quinze ans, soit plus de trente ans après avoir pris sa retraite officielle, que Rossini se lance dans l’aventure d’une messe pour soli, chœur mixte, piano et harmonium. Il la désigne lui-même comme son « dernier péché de vieillesse ».

Comme pour se faire pardonner d’avoir négligé le Créateur dans une bonne partie de son œuvre féconde, il adresse à ce dernier une dédicace en forme de boutade : « Bon Dieu… la voilà terminée cette pauvre petite messe. Est-ce bien de la musique sacrée que je viens de faire, ou de la sacrée musique ? J’étais né pour l’opera buffa, tu le sais bien ! Peu de science, un peu de cœur, tout est là. Sois donc béni et accorde-moi le Paradis. »

Le titre lui-même est une raillerie : « Petite Messe »… qui dure près d’une heure et demie, où s’enchevêtrent les genres avec une candeur et une grandeur qui ne peuvent qu’émouvoir.

Petite, la messe l’est en revanche par son effectif. Le compositeur lui-même, préconise sur la page de garde de son manuscrit : « Douze chanteurs de trois sexes – hommes, femmes et castrats – seront suffisants pour son exécution ; à savoir huit pour le chœur, quatre pour les solos, total douze Chérubins – Dieu pardonne-moi le rapprochement suivant. Douze aussi sont les Apôtres dans le célèbre coup de mâchoire peint à fresque par Léonard, dit la Cène, qui le croirait !  Il y a parmi tes disciples de ceux qui prennent des fausses notes !  Seigneur, rassure-toi, j’affirme qu’il n’y aura pas de Judas à mon déjeuner et que les miens chanteront juste et con amore tes louanges ! »

C’est à ce déjeuner que le Chœur de Chambre du Conservatoire à Rayonnement Régional de la Réunion vous invite. Quelques morceaux choisis vous régaleront et vous convaincront, comme en 1864 le critique Filippo Filippi, que « Rossini s’est surpassé lui-même, car personne ne saurait dire ce qui l’emporte, de la science et de l’inspiration. La fugue est digne de Bach pour l’érudition. »

La Petite Messe solennelle et le véritable testament musical de Rossini, son ultime étape dans l’introspection. Il y a mis toute sa science, toute sa ferveur, toute son audace aussi : derrière la simplicité de ses formes, la modestie de son effectif, la clarté de sa facture, elle recèle une hardiesse et une subtilité très nouvelle chez lui. Rossini jette un regard mélancolique vers les passé, mais tend la main résolument vers la modernité. Et si, au détour d’une harmonie, une larme coule, elle est bien vite séchée par une bouffée d’espoir.

Dates et lieux des concerts :

  • jeudi 22 juin 20 h, Église de Trois Mares • le Tampon
  • vendredi 23 juin 20 h, Église de Sainte-Marie • centre-ville (ATTENTION : concert gratuit en hommage à la mémoire du Père Glénac, entrée libre dans la limite des places disponibles, pas de réservations possibles)
  • samedi 24 juin 20 h, Église de Saint-gilles-les-Hauts
  • dimanche 25 juin 16 h Église de Piton Sainte Rose (Notre Dame des Laves) (concert commémoratif des 40 ans de la coulée de 1977)

Pour les concerts du 22, 24, 25 juin, tarif unique de 10€, billetterie 0892707974, www.monticket.re

Juin
24
sam
ROSSINI : PETITE MESSE SOLENNELLE (EXTRAITS) par le Choeur de Chambre de la Réunion
Juin 24 @ 20 h 00 min – 21 h 30 min
ROSSINI : PETITE MESSE SOLENNELLE (EXTRAITS) par le Choeur de Chambre de la Réunion @ Eglise de Saint-Gilles-Les-Hauts

L’Orchestre de la Région Réunion présente la Petite Messe Solennelle de Rossini interprétée par le Chœur de Chambre de la Réunion sous la direction de Daniel Bargier avec Lauriane Righi au piano et Ariane Lorentz à l’accordéon.

Gioacchino Rossini : Petite Messe solennelle

Si, dans toute la production musicale de Rossini, on peut douter de la sincérité de ses sentiments religieux, on ne peut en revanche nier qu’il a offert à l’Eglise au moins trois chefs d’œuvre : la Messa di Gloria des jeunes années, le Stabat Mater de 1832 et la Petite Messe solennelle des vieux jours.

C’est à soixante-quinze ans, soit plus de trente ans après avoir pris sa retraite officielle, que Rossini se lance dans l’aventure d’une messe pour soli, chœur mixte, piano et harmonium. Il la désigne lui-même comme son « dernier péché de vieillesse ».

Comme pour se faire pardonner d’avoir négligé le Créateur dans une bonne partie de son œuvre féconde, il adresse à ce dernier une dédicace en forme de boutade : « Bon Dieu… la voilà terminée cette pauvre petite messe. Est-ce bien de la musique sacrée que je viens de faire, ou de la sacrée musique ? J’étais né pour l’opera buffa, tu le sais bien ! Peu de science, un peu de cœur, tout est là. Sois donc béni et accorde-moi le Paradis. »

Le titre lui-même est une raillerie : « Petite Messe »… qui dure près d’une heure et demie, où s’enchevêtrent les genres avec une candeur et une grandeur qui ne peuvent qu’émouvoir.

Petite, la messe l’est en revanche par son effectif. Le compositeur lui-même, préconise sur la page de garde de son manuscrit : « Douze chanteurs de trois sexes – hommes, femmes et castrats – seront suffisants pour son exécution ; à savoir huit pour le chœur, quatre pour les solos, total douze Chérubins – Dieu pardonne-moi le rapprochement suivant. Douze aussi sont les Apôtres dans le célèbre coup de mâchoire peint à fresque par Léonard, dit la Cène, qui le croirait !  Il y a parmi tes disciples de ceux qui prennent des fausses notes !  Seigneur, rassure-toi, j’affirme qu’il n’y aura pas de Judas à mon déjeuner et que les miens chanteront juste et con amore tes louanges ! »

C’est à ce déjeuner que le Chœur de Chambre du Conservatoire à Rayonnement Régional de la Réunion vous invite. Quelques morceaux choisis vous régaleront et vous convaincront, comme en 1864 le critique Filippo Filippi, que « Rossini s’est surpassé lui-même, car personne ne saurait dire ce qui l’emporte, de la science et de l’inspiration. La fugue est digne de Bach pour l’érudition. »

La Petite Messe solennelle et le véritable testament musical de Rossini, son ultime étape dans l’introspection. Il y a mis toute sa science, toute sa ferveur, toute son audace aussi : derrière la simplicité de ses formes, la modestie de son effectif, la clarté de sa facture, elle recèle une hardiesse et une subtilité très nouvelle chez lui. Rossini jette un regard mélancolique vers les passé, mais tend la main résolument vers la modernité. Et si, au détour d’une harmonie, une larme coule, elle est bien vite séchée par une bouffée d’espoir.

Dates et lieux des concerts :

  • jeudi 22 juin 20 h, Église de Trois Mares • le Tampon
  • vendredi 23 juin 20 h, Église de Sainte-Marie • centre-ville (ATTENTION : concert gratuit en hommage à la mémoire du Père Glénac, entrée libre dans la limite des places disponibles, pas de réservations possibles)
  • samedi 24 juin 20 h, Église de Saint-gilles-les-Hauts
  • dimanche 25 juin 16 h Église de Piton Sainte Rose (Notre Dame des Laves) (concert commémoratif des 40 ans de la coulée de 1977)

Pour les concerts du 22, 24, 25 juin, tarif unique de 10€, billetterie 0892707974, www.monticket.re

Juin
25
dim
ROSSINI : PETITE MESSE SOLENNELLE (EXTRAITS) par le Choeur de Chambre de la Réunion
Juin 25 @ 16 h 00 min – 17 h 30 min
ROSSINI : PETITE MESSE SOLENNELLE (EXTRAITS) par le Choeur de Chambre de la Réunion @ Eglise de Piton Sainte-Rose (Notre Dame des Laves)

L’Orchestre de la Région Réunion présente la Petite Messe Solennelle de Rossini interprétée par le Chœur de Chambre de la Réunion sous la direction de Daniel Bargier avec Lauriane Righi au piano et Ariane Lorentz à l’accordéon.

Gioacchino Rossini : Petite Messe solennelle

Si, dans toute la production musicale de Rossini, on peut douter de la sincérité de ses sentiments religieux, on ne peut en revanche nier qu’il a offert à l’Eglise au moins trois chefs d’œuvre : la Messa di Gloria des jeunes années, le Stabat Mater de 1832 et la Petite Messe solennelle des vieux jours.

C’est à soixante-quinze ans, soit plus de trente ans après avoir pris sa retraite officielle, que Rossini se lance dans l’aventure d’une messe pour soli, chœur mixte, piano et harmonium. Il la désigne lui-même comme son « dernier péché de vieillesse ».

Comme pour se faire pardonner d’avoir négligé le Créateur dans une bonne partie de son œuvre féconde, il adresse à ce dernier une dédicace en forme de boutade : « Bon Dieu… la voilà terminée cette pauvre petite messe. Est-ce bien de la musique sacrée que je viens de faire, ou de la sacrée musique ? J’étais né pour l’opera buffa, tu le sais bien ! Peu de science, un peu de cœur, tout est là. Sois donc béni et accorde-moi le Paradis. »

Le titre lui-même est une raillerie : « Petite Messe »… qui dure près d’une heure et demie, où s’enchevêtrent les genres avec une candeur et une grandeur qui ne peuvent qu’émouvoir.

Petite, la messe l’est en revanche par son effectif. Le compositeur lui-même, préconise sur la page de garde de son manuscrit : « Douze chanteurs de trois sexes – hommes, femmes et castrats – seront suffisants pour son exécution ; à savoir huit pour le chœur, quatre pour les solos, total douze Chérubins – Dieu pardonne-moi le rapprochement suivant. Douze aussi sont les Apôtres dans le célèbre coup de mâchoire peint à fresque par Léonard, dit la Cène, qui le croirait !  Il y a parmi tes disciples de ceux qui prennent des fausses notes !  Seigneur, rassure-toi, j’affirme qu’il n’y aura pas de Judas à mon déjeuner et que les miens chanteront juste et con amore tes louanges ! »

C’est à ce déjeuner que le Chœur de Chambre du Conservatoire à Rayonnement Régional de la Réunion vous invite. Quelques morceaux choisis vous régaleront et vous convaincront, comme en 1864 le critique Filippo Filippi, que « Rossini s’est surpassé lui-même, car personne ne saurait dire ce qui l’emporte, de la science et de l’inspiration. La fugue est digne de Bach pour l’érudition. »

La Petite Messe solennelle et le véritable testament musical de Rossini, son ultime étape dans l’introspection. Il y a mis toute sa science, toute sa ferveur, toute son audace aussi : derrière la simplicité de ses formes, la modestie de son effectif, la clarté de sa facture, elle recèle une hardiesse et une subtilité très nouvelle chez lui. Rossini jette un regard mélancolique vers les passé, mais tend la main résolument vers la modernité. Et si, au détour d’une harmonie, une larme coule, elle est bien vite séchée par une bouffée d’espoir.

Dates et lieux des concerts :

  • jeudi 22 juin 20 h, Église de Trois Mares • le Tampon
  • vendredi 23 juin 20 h, Église de Sainte-Marie • centre-ville (ATTENTION : concert gratuit en hommage à la mémoire du Père Glénac, entrée libre dans la limite des places disponibles, pas de réservations possibles)
  • samedi 24 juin 20 h, Église de Saint-gilles-les-Hauts
  • dimanche 25 juin 16 h Église de Piton Sainte Rose (Notre Dame des Laves) (concert commémoratif des 40 ans de la coulée de 1977)

Pour les concerts du 22, 24, 25 juin, tarif unique de 10€, billetterie 0892707974, www.monticket.re

Déc
3
dim
Concert Pique-Nique à la piscine du Baril à St Philippe
Déc 3 @ 11 h 00 min – 17 h 00 min
Concert Pique-Nique à la piscine du Baril à St Philippe @ Saint-Philippe, piscine du Baril

A l’occasion des 30 ans, le CRR continue sa tournée des lieux en plein air avec un zembrocal d’orchestres d’élèves.
Au programme en forme de buffet varié à partager avec de grandes partitions connues issues des musiques classiques, des musiques de film et des musiques traditionnelles ancrées dans nos mémoires…
Un genre de salade musicale composée spécialement pour ce pique nique partagé de nos 30 ans.
Venez nombreux, c’est gratuit, et n’hésitez pas à covoiturer !

Un grand merci à la municipalité de St Philippe qui nous accueille et nous mets à disposition des moyens techniques pour l’occasion.
#30ansCRR #CRR30ans #CRR974 #saintphilippe #lareunion #orchestres #conservatoire #piquenique