Oct
26
mer
MOZART : SYMPHONIE CONCERTANTE POUR VIOLON ET ALTO ET 40e SYMPHONIE EN SOL MINEUR
Oct 26 @ 20 h 00 min – 22 h 00 min
MOZART : SYMPHONIE CONCERTANTE POUR VIOLON ET ALTO ET 40e SYMPHONIE EN SOL MINEUR @ Salle Pierre Roselli

Le CRR présente Mozart, 40e symphonique en sol mineur et symphonie concertante pour violon et alto

Solistes : Eva Tasmadjian (violon), Kahina Zaïmen (alto)
Direction : Laurent Goossaert.

Mozart : Vous avez dit… Classique ?…

La musique de la seconde moitié du 18ème siècle représente l’archétype de ce qu’on appelle couramment la « musique classique ».
En effet si on veut trouver le « classicisme » sur l’échelle chronologique, il faut aller chercher quelque-part entre la mort de Bach (1750) et les dernières années de Beethoven (à partir de 1815).
Elle est donc très courte, cette période (à peine plus de 50 ans) qui a légué son nom comme une sorte de « générique » à six ou sept siècles de croisements, de mélanges, de métissages de styles et de langages.
Un nom « générique » un peu réducteur, donc, au regard de la frise chronologique, mais réducteur également sur le plan sémantique…
L’idée de « classique » véhicule un « je ne sais quoi », de convenu, d’entendu…
Un objet sans aspérités, voire sans surprises…
Une idée bien relayée par « l’iconographie officielle » de Mozart, qui nous donne à voir un petit enfant sage et surdoué sautant des genoux des Reines et Princesses d’Europe jusqu’au tabouret du clavecin pour étonner tout le monde avec l’interprétation de ses propres compositions sous l’œil humide d’un papa-agent-d’artiste fier et prospère…
Et si Mozart pouvait être bien autre-chose ?
Quelque-chose de tout sauf convenu, de jamais entendu, plein d’aspérités, quelque-chose qui ferait alterner douceur et contemplation avec violence, révolte et engagement…
C’est d’ailleurs en substance ce que nous dit Winkler, dans son Hommage à Mozart : Et si nous écoutions Mozart autrement ?… Et pour le donner à écouter autrement… Il faut le jouer autrement…
L’Orchestre de la Région Réunion nous habituerait-il depuis quelque temps à « revisiter » régulièrement les « tubes » d’une musique que l’on nomme un peu vite « Classique » ?… À dépoussiérer les highlights des salles de concerts ?…
Il y a deux saisons, c’était la 5ème de Beethoven qui prenait un coup de jeune…
Décoiffante, la lecture de Gilles Apap des Quatre saisons de Vivaldi La saison dernière ?… C’est peu dire…
Et cette fois-ci, la 40ème de Mozart…
À propos de Mozart ; vous avez dit… Classique ?…
Venez vérifier…

Laurent Goossaert (Chef d’orchestre associé à la saison de l’Orchestre de la Région Réunion).

Dates des concerts payants tout public :

– Mercredi 26 octobre, 20h, Salle Pierre Roselli, Musée Stella Matutina, Saint-Leu,
– Vendredi 28 octobre, 20h, Salle Gramoun Lélé, Saint-Benoît,
– Dimanche 30 octobre, 17h, Église de la Délivrance, Saint-Denis.

Entrée au tarif unique de 10 €. Billetterie 0892707974 et sur le www.monticket.re.

Oct
28
ven
MOZART : SYMPHONIE CONCERTANTE POUR VIOLON ET ALTO ET 40e SYMPHONIE EN SOL MINEUR
Oct 28 @ 20 h 00 min – 22 h 00 min
MOZART : SYMPHONIE CONCERTANTE POUR VIOLON ET ALTO ET 40e SYMPHONIE EN SOL MINEUR @ Salle Gramoun Lélé (Centre Gramoun Lélé du Conservatoire à Rayonnement Régional)

Le CRR présente Mozart, 40e symphonique en sol mineur et symphonie concertante pour violon et alto

Solistes : Eva Tasmadjian (violon), Kahina Zaïmen (alto)
Direction : Laurent Goossaert.

Mozart : Vous avez dit… Classique ?…

La musique de la seconde moitié du 18ème siècle représente l’archétype de ce qu’on appelle couramment la « musique classique ».
En effet si on veut trouver le « classicisme » sur l’échelle chronologique, il faut aller chercher quelque-part entre la mort de Bach (1750) et les dernières années de Beethoven (à partir de 1815).
Elle est donc très courte, cette période (à peine plus de 50 ans) qui a légué son nom comme une sorte de « générique » à six ou sept siècles de croisements, de mélanges, de métissages de styles et de langages.
Un nom « générique » un peu réducteur, donc, au regard de la frise chronologique, mais réducteur également sur le plan sémantique…
L’idée de « classique » véhicule un « je ne sais quoi », de convenu, d’entendu…
Un objet sans aspérités, voire sans surprises…
Une idée bien relayée par « l’iconographie officielle » de Mozart, qui nous donne à voir un petit enfant sage et surdoué sautant des genoux des Reines et Princesses d’Europe jusqu’au tabouret du clavecin pour étonner tout le monde avec l’interprétation de ses propres compositions sous l’œil humide d’un papa-agent-d’artiste fier et prospère…
Et si Mozart pouvait être bien autre-chose ?
Quelque-chose de tout sauf convenu, de jamais entendu, plein d’aspérités, quelque-chose qui ferait alterner douceur et contemplation avec violence, révolte et engagement…
C’est d’ailleurs en substance ce que nous dit Winkler, dans son Hommage à Mozart : Et si nous écoutions Mozart autrement ?… Et pour le donner à écouter autrement… Il faut le jouer autrement…
L’Orchestre de la Région Réunion nous habituerait-il depuis quelque temps à « revisiter » régulièrement les « tubes » d’une musique que l’on nomme un peu vite « Classique » ?… À dépoussiérer les highlights des salles de concerts ?…
Il y a deux saisons, c’était la 5ème de Beethoven qui prenait un coup de jeune…
Décoiffante, la lecture de Gilles Apap des Quatre saisons de Vivaldi La saison dernière ?… C’est peu dire…
Et cette fois-ci, la 40ème de Mozart…
À propos de Mozart ; vous avez dit… Classique ?…
Venez vérifier…

Laurent Goossaert (Chef d’orchestre associé à la saison de l’Orchestre de la Région Réunion).

Dates des concerts payants tout public :

– Mercredi 26 octobre, 20h, Salle Pierre Roselli, Musée Stella Matutina, Saint-Leu,
– Vendredi 28 octobre, 20h, Salle Gramoun Lélé, Saint-Benoît,
– Dimanche 30 octobre, 17h, Église de la Délivrance, Saint-Denis.

Entrée au tarif unique de 10 €. Billetterie 0892707974 et sur le www.monticket.re.

Oct
30
dim
MOZART : SYMPHONIE CONCERTANTE POUR VIOLON ET ALTO ET 40e SYMPHONIE EN SOL MINEUR
Oct 30 @ 17 h 00 min – 19 h 00 min
MOZART : SYMPHONIE CONCERTANTE POUR VIOLON ET ALTO ET 40e SYMPHONIE EN SOL MINEUR @ Eglise de la Délivrance

Le CRR présente Mozart, 40e symphonique en sol mineur et symphonie concertante pour violon et alto

Solistes : Eva Tasmadjian (violon), Kahina Zaïmen (alto)
Direction : Laurent Goossaert.

Mozart : Vous avez dit… Classique ?…

La musique de la seconde moitié du 18ème siècle représente l’archétype de ce qu’on appelle couramment la « musique classique ».
En effet si on veut trouver le « classicisme » sur l’échelle chronologique, il faut aller chercher quelque-part entre la mort de Bach (1750) et les dernières années de Beethoven (à partir de 1815).
Elle est donc très courte, cette période (à peine plus de 50 ans) qui a légué son nom comme une sorte de « générique » à six ou sept siècles de croisements, de mélanges, de métissages de styles et de langages.
Un nom « générique » un peu réducteur, donc, au regard de la frise chronologique, mais réducteur également sur le plan sémantique…
L’idée de « classique » véhicule un « je ne sais quoi », de convenu, d’entendu…
Un objet sans aspérités, voire sans surprises…
Une idée bien relayée par « l’iconographie officielle » de Mozart, qui nous donne à voir un petit enfant sage et surdoué sautant des genoux des Reines et Princesses d’Europe jusqu’au tabouret du clavecin pour étonner tout le monde avec l’interprétation de ses propres compositions sous l’œil humide d’un papa-agent-d’artiste fier et prospère…
Et si Mozart pouvait être bien autre-chose ?
Quelque-chose de tout sauf convenu, de jamais entendu, plein d’aspérités, quelque-chose qui ferait alterner douceur et contemplation avec violence, révolte et engagement…
C’est d’ailleurs en substance ce que nous dit Winkler, dans son Hommage à Mozart : Et si nous écoutions Mozart autrement ?… Et pour le donner à écouter autrement… Il faut le jouer autrement…
L’Orchestre de la Région Réunion nous habituerait-il depuis quelque temps à « revisiter » régulièrement les « tubes » d’une musique que l’on nomme un peu vite « Classique » ?… À dépoussiérer les highlights des salles de concerts ?…
Il y a deux saisons, c’était la 5ème de Beethoven qui prenait un coup de jeune…
Décoiffante, la lecture de Gilles Apap des Quatre saisons de Vivaldi La saison dernière ?… C’est peu dire…
Et cette fois-ci, la 40ème de Mozart…
À propos de Mozart ; vous avez dit… Classique ?…
Venez vérifier…

Laurent Goossaert (Chef d’orchestre associé à la saison de l’Orchestre de la Région Réunion).

Dates des concerts payants tout public :

– Mercredi 26 octobre, 20h, Salle Pierre Roselli, Musée Stella Matutina, Saint-Leu,
– Vendredi 28 octobre, 20h, Salle Gramoun Lélé, Saint-Benoît,
– Dimanche 30 octobre, 17h, Église de la Délivrance, Saint-Denis.

Entrée au tarif unique de 10 €. Billetterie 0892707974 et sur le www.monticket.re.

Nov
25
ven
Le Cas Bach par le Choeur de Chambre dans le Festival Langtang
Nov 25 @ 20 h 00 min – 22 h 00 min
Le Cas Bach par le Choeur de Chambre dans le Festival Langtang @ Cathédrale de Saint-Denis

Le Cas Bach Durée : 1h30
Entrée tarif pré-vente : 12€, sur place 15€, tarif réduit (chômeurs, étudiants, -12 ans, CE).

Le festival est heureux d’accueillir un grand chef de chœur français, Daniel Bargier. Immense musicien et passionné par la transmission de son savoir, c’est dans l’humour et la fraicheur qu’il va nous faire entendre un programme autour du Cantor de Leipzig: Johann Sebastian Bach avec de belles surprises pimentées.

PROGRAMME DU CONCERT :
– Johann Sebastian Bach 2 motets : Lobet den Herrn alle Heiden, le seul des 6 motets qui ne soit pas funèbre & Komm Jesu, Komm, en double chœur
– Knut Nystedt Immortal Bach, fascinant hommage d’un compositeur d’aujourd’hui.
– Swingle Singers/Bach Transcriptions : Canon, Bourrée, Fugue n°5, Aria, Badinerie…
– Johann Sebastian Bach, chœur extrait de la Passion selon Saint Jean : Lasset uns den nicht zerteilen, pimenté de Maloya…

DISTRIBUTION :
– Chœur de Chambre du CRR
– Daniel Bargier Direction

«Play Bach» ou «Le cas Bach»
«S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est bien Dieu» écrivait l’impertinent philosophe E.M Cioran
Néanmoins, la musique de Jean-Sébastien Bach est si universelle qu’elle a été déclinée sous des formes aussi originales qu’inattendues. Déjà dans sa forme la plus traditionnelle, les avancées de la recherche musicologique ou les interprétations débridées d’artistes de génie comme celle du pianiste Glenn Gould, pour ne citer que lui, l’entretiennent dans une pertinence sans cesse renouvelée. Alors quand des musiciens de Jazz comme le pianiste Jacques Loussier ou les mythiques Swingle-Singers s’en emparent, ils nous dévoilent de façon éclatante le swing et l’harmonie qu’elle diffuse depuis plus de trois siècles. Les compositeurs «savants» d’aujourd’hui ne sont pas en reste, eux qui reviennent sans arrêt s’y ressourcer pour se mettre en état de création, allant jusqu’à utiliser le nom même du compositeur (B.A.C.H./ sib,la,do,si naturel) pour le célébrer. Et quand, inspiré par l’admiration que vouait au Cantor de Leipzig le célèbre docteur Schweizer, un producteur a l’idée folle de superposer Bach et musique africaine, le résultat est tout simplement magique. Et si on essayait de la croiser avec du Maloya…Dans son nouveau programme, le Chœur de Chambre du Conservatoire de la Réunion vous propose de le suivre et de goûteravec lui quelques-unes de ces divines recettes:
– 2 motets,Lobet den Herrn alle Heiden, (le seul des 6 motets qui ne soit pas funèbre)et Komm Jesu,Komm (en double chœur);
– Knut Nystedt, Immortal Bach, (fascinant hommage d’un compositeur d’aujourd’hui);
– 4 ou 5 transcriptions des Swingle Singers, Canon, Bourrée, Fugue n°5, Aria, Badinerie…(avec contrebasse et batterie);
– 1 chœur extrait de la Passion selon Saint Jean-Lasset uns den nicht zerteilen, pimenté de Maloya.

A consommer sans modération….

Nov
26
sam
Le Cas Bach par le Choeur de Chambre dans le Festival Langtang
Nov 26 @ 20 h 00 min – 22 h 00 min
Le Cas Bach par le Choeur de Chambre dans le Festival Langtang @ Musée Stella Matutina

Le Cas Bach Durée : 1h30
Entrée tarif pré-vente : 12€, sur place 15€, tarif réduit (chômeurs, étudiants, -12 ans, CE).

Le festival est heureux d’accueillir un grand chef de chœur français, Daniel Bargier. Immense musicien et passionné par la transmission de son savoir, c’est dans l’humour et la fraicheur qu’il va nous faire entendre un programme autour du Cantor de Leipzig: Johann Sebastian Bach avec de belles surprises pimentées.

PROGRAMME DU CONCERT :
– Johann Sebastian Bach 2 motets : Lobet den Herrn alle Heiden, le seul des 6 motets qui ne soit pas funèbre & Komm Jesu, Komm, en double chœur
– Knut Nystedt Immortal Bach, fascinant hommage d’un compositeur d’aujourd’hui.
– Swingle Singers/Bach Transcriptions : Canon, Bourrée, Fugue n°5, Aria, Badinerie…
– Johann Sebastian Bach, chœur extrait de la Passion selon Saint Jean : Lasset uns den nicht zerteilen, pimenté de Maloya…

DISTRIBUTION :
– Chœur de Chambre du CRR
– Daniel Bargier Direction

«Play Bach» ou «Le cas Bach»
«S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est bien Dieu» écrivait l’impertinent philosophe E.M Cioran
Néanmoins, la musique de Jean-Sébastien Bach est si universelle qu’elle a été déclinée sous des formes aussi originales qu’inattendues. Déjà dans sa forme la plus traditionnelle, les avancées de la recherche musicologique ou les interprétations débridées d’artistes de génie comme celle du pianiste Glenn Gould, pour ne citer que lui, l’entretiennent dans une pertinence sans cesse renouvelée. Alors quand des musiciens de Jazz comme le pianiste Jacques Loussier ou les mythiques Swingle-Singers s’en emparent, ils nous dévoilent de façon éclatante le swing et l’harmonie qu’elle diffuse depuis plus de trois siècles. Les compositeurs «savants» d’aujourd’hui ne sont pas en reste, eux qui reviennent sans arrêt s’y ressourcer pour se mettre en état de création, allant jusqu’à utiliser le nom même du compositeur (B.A.C.H./ sib,la,do,si naturel) pour le célébrer. Et quand, inspiré par l’admiration que vouait au Cantor de Leipzig le célèbre docteur Schweizer, un producteur a l’idée folle de superposer Bach et musique africaine, le résultat est tout simplement magique. Et si on essayait de la croiser avec du Maloya…Dans son nouveau programme, le Chœur de Chambre du Conservatoire de la Réunion vous propose de le suivre et de goûteravec lui quelques-unes de ces divines recettes:
– 2 motets,Lobet den Herrn alle Heiden, (le seul des 6 motets qui ne soit pas funèbre)et Komm Jesu,Komm (en double chœur);
– Knut Nystedt, Immortal Bach, (fascinant hommage d’un compositeur d’aujourd’hui);
– 4 ou 5 transcriptions des Swingle Singers, Canon, Bourrée, Fugue n°5, Aria, Badinerie…(avec contrebasse et batterie);
– 1 chœur extrait de la Passion selon Saint Jean-Lasset uns den nicht zerteilen, pimenté de Maloya.

A consommer sans modération….

Nov
27
dim
Le Cas Bach par le Choeur de Chambre dans le Festival Langtang
Nov 27 @ 17 h 00 min – 19 h 00 min
Le Cas Bach par le Choeur de Chambre dans le Festival Langtang @ Eglise des Colimaçons

Le Cas Bach Durée : 1h30
Entrée tarif pré-vente : 12€, sur place 15€, tarif réduit (chômeurs, étudiants, -12 ans, CE).

Le festival est heureux d’accueillir un grand chef de chœur français, Daniel Bargier. Immense musicien et passionné par la transmission de son savoir, c’est dans l’humour et la fraicheur qu’il va nous faire entendre un programme autour du Cantor de Leipzig: Johann Sebastian Bach avec de belles surprises pimentées.

PROGRAMME DU CONCERT :
– Johann Sebastian Bach 2 motets : Lobet den Herrn alle Heiden, le seul des 6 motets qui ne soit pas funèbre & Komm Jesu, Komm, en double chœur
– Knut Nystedt Immortal Bach, fascinant hommage d’un compositeur d’aujourd’hui.
– Swingle Singers/Bach Transcriptions : Canon, Bourrée, Fugue n°5, Aria, Badinerie…
– Johann Sebastian Bach, chœur extrait de la Passion selon Saint Jean : Lasset uns den nicht zerteilen, pimenté de Maloya…

DISTRIBUTION :
– Chœur de Chambre du CRR
– Daniel Bargier Direction

«Play Bach» ou «Le cas Bach»
«S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est bien Dieu» écrivait l’impertinent philosophe E.M Cioran
Néanmoins, la musique de Jean-Sébastien Bach est si universelle qu’elle a été déclinée sous des formes aussi originales qu’inattendues. Déjà dans sa forme la plus traditionnelle, les avancées de la recherche musicologique ou les interprétations débridées d’artistes de génie comme celle du pianiste Glenn Gould, pour ne citer que lui, l’entretiennent dans une pertinence sans cesse renouvelée. Alors quand des musiciens de Jazz comme le pianiste Jacques Loussier ou les mythiques Swingle-Singers s’en emparent, ils nous dévoilent de façon éclatante le swing et l’harmonie qu’elle diffuse depuis plus de trois siècles. Les compositeurs «savants» d’aujourd’hui ne sont pas en reste, eux qui reviennent sans arrêt s’y ressourcer pour se mettre en état de création, allant jusqu’à utiliser le nom même du compositeur (B.A.C.H./ sib,la,do,si naturel) pour le célébrer. Et quand, inspiré par l’admiration que vouait au Cantor de Leipzig le célèbre docteur Schweizer, un producteur a l’idée folle de superposer Bach et musique africaine, le résultat est tout simplement magique. Et si on essayait de la croiser avec du Maloya…Dans son nouveau programme, le Chœur de Chambre du Conservatoire de la Réunion vous propose de le suivre et de goûteravec lui quelques-unes de ces divines recettes:
– 2 motets,Lobet den Herrn alle Heiden, (le seul des 6 motets qui ne soit pas funèbre)et Komm Jesu,Komm (en double chœur);
– Knut Nystedt, Immortal Bach, (fascinant hommage d’un compositeur d’aujourd’hui);
– 4 ou 5 transcriptions des Swingle Singers, Canon, Bourrée, Fugue n°5, Aria, Badinerie…(avec contrebasse et batterie);
– 1 chœur extrait de la Passion selon Saint Jean-Lasset uns den nicht zerteilen, pimenté de Maloya.

A consommer sans modération….

Déc
2
ven
Viva Italia, les Jeunes Voix dans le Festival Langtang
Déc 2 @ 20 h 00 min – 22 h 00 min
Viva Italia, les Jeunes Voix dans le Festival Langtang @ Cathédrale de Saint-Denis

Viva italia ! Durée 1h30

– Tarif prévente : 12 Euros
– Plein tarif : 15 Euros
– Tarif réduit : 8 Euros (Chômeurs, Etudiants, – 12 ans, CE)
Assis placement libre

On connaît Vivaldi pour ses 4 saisons. Il a pourtant écrit plus de 800 compositions et avait un indéniable talent pour l’opéra ou la musique d’église. Le Gloria concentre à lui seul tout ce que Vivaldi sait faire de mieux : génie des lignes musicales, surprises harmoniques, soubresauts rythmiques, aucun répit pour nos oreilles et notre esprit, guidés par les allures cadencées des voix d’enfants.

Il est 20h, Venise, la grande, la rayonnante, la brillante s’endort et l’on entend des voix au loin, elles s’élèvent de l’hospice de femmes l’Ospedale della Pietà…

PROGRAMME DU CONCERT

– Antonio Vivaldi (1678-1741) Sonates pour violon & Gloria pour 3 voix d’enfants et ensemble sur instruments anciens

DISTRIBUTION

– Jeunes Voix du CRR
– Ensemble Desmarest
– Jon Olaberria Hautbois baroque
– Guerrero Reynier Violon baroque
– Simon Pierre Violon baroque
– Ronald Martin Alonso Viole de Gambe
– Etienne Floutier Violone
– Christophe Sam Conseiller musical et orgue positif
– Ronan Khalil Clavecin
– Anne-Gaëlle Baduel Direction musicale

Avec le soutien de la fondation Singer Polignac.

Déc
3
sam
Viva Italia, les Jeunes Voix dans le Festival Langtang
Déc 3 @ 20 h 00 min – 22 h 00 min
Viva Italia, les Jeunes Voix dans le Festival Langtang @ Musée Stella Matutina Saint-Leu

Viva italia ! Durée 1h30

– Tarif prévente : 12 Euros
– Plein tarif : 15 Euros
– Tarif réduit : 8 Euros (Chômeurs, Etudiants, – 12 ans, CE)
Assis placement libre

On connaît Vivaldi pour ses 4 saisons. Il a pourtant écrit plus de 800 compositions et avait un indéniable talent pour l’opéra ou la musique d’église. Le Gloria concentre à lui seul tout ce que Vivaldi sait faire de mieux : génie des lignes musicales, surprises harmoniques, soubresauts rythmiques, aucun répit pour nos oreilles et notre esprit, guidés par les allures cadencées des voix d’enfants.

Il est 20h, Venise, la grande, la rayonnante, la brillante s’endort et l’on entend des voix au loin, elles s’élèvent de l’hospice de femmes l’Ospedale della Pietà…

PROGRAMME DU CONCERT

– Antonio Vivaldi (1678-1741) Sonates pour violon & Gloria pour 3 voix d’enfants et ensemble sur instruments anciens

DISTRIBUTION

– Jeunes Voix du CRR
– Ensemble Desmarest
– Jon Olaberria Hautbois baroque
– Guerrero Reynier Violon baroque
– Simon Pierre Violon baroque
– Ronald Martin Alonso Viole de Gambe
– Etienne Floutier Violone
– Christophe Sam Conseiller musical et orgue positif
– Ronan Khalil Clavecin
– Anne-Gaëlle Baduel Direction musicale

Avec le soutien de la fondation Singer Polignac.

Déc
4
dim
Viva Italia, les Jeunes Voix dans le Festival Langtang
Déc 4 @ 17 h 00 min – 19 h 00 min
Viva Italia, les Jeunes Voix dans le Festival Langtang @ Eglise de Saint-Gilles Les Hauts

Viva italia ! Durée 1h30

– Tarif prévente : 12 Euros
– Plein tarif : 15 Euros
– Tarif réduit : 8 Euros (Chômeurs, Etudiants, – 12 ans, CE)
Assis placement libre

On connaît Vivaldi pour ses 4 saisons. Il a pourtant écrit plus de 800 compositions et avait un indéniable talent pour l’opéra ou la musique d’église. Le Gloria concentre à lui seul tout ce que Vivaldi sait faire de mieux : génie des lignes musicales, surprises harmoniques, soubresauts rythmiques, aucun répit pour nos oreilles et notre esprit, guidés par les allures cadencées des voix d’enfants.

Il est 20h, Venise, la grande, la rayonnante, la brillante s’endort et l’on entend des voix au loin, elles s’élèvent de l’hospice de femmes l’Ospedale della Pietà…

PROGRAMME DU CONCERT

– Antonio Vivaldi (1678-1741) Sonates pour violon & Gloria pour 3 voix d’enfants et ensemble sur instruments anciens

DISTRIBUTION

– Jeunes Voix du CRR
– Ensemble Desmarest
– Jon Olaberria Hautbois baroque
– Guerrero Reynier Violon baroque
– Simon Pierre Violon baroque
– Ronald Martin Alonso Viole de Gambe
– Etienne Floutier Violone
– Christophe Sam Conseiller musical et orgue positif
– Ronan Khalil Clavecin
– Anne-Gaëlle Baduel Direction musicale

Avec le soutien de la fondation Singer Polignac.

Mar
3
sam
Rencontres orchestrales
Mar 3 @ 14 h 00 min – Mar 4 @ 19 h 00 min
Rencontres orchestrales @ Salle Gramoun Lélé à St Benoît

Les rencontres orchestrales, c’est quoi ?

Il s’agit dans un esprit convivial de favoriser la rencontre sur un même lieu de divers acteurs pédagogiques
et artistiques de la Réunion porteurs d’une dynamique de pratique collective amateur en orchestre (tous
styles musicaux confondus).

Comment ça marche ?

Chaque après midi sera bâti sur un principe d’alternance de temps de concert des divers ensembles
présents sur le plateau de la salle Gramoun Lélé du CRR de Saint benoît et de temps de pauses dans le
hall.
Un bar sera tenu pour l’occasion par l’association de parents d’élèves du CRR de Saint Benoît (vente
de boissons sans alcool / confiseries / gâteaux / crêpes …) – Pensez à de l’argent de poche !!!

SAMEDI 3 MARS à partir de 14 h 00
14 h 00 – OREHA – Orchestre d’Harmonie de Saint Denis
Direction : Patrice Brisson
15 h 00 – Jazz Club de la Réunion
Direction : Jérome Vaccari
16 h 30 – Orchestre d’Harmonie du CRR
Direction : Denis Lapôtre
17 h 30 – Orchestre d’Harmonie de la Possession
Direction : German Tovar / Sebastien Moufflet
18 h 30 – Ensemble de Jazz du CRR
Direction : Henry-Claude MOUTOU

DIMANCHE 4 MARS à partir de 14 h 00
14 h 00 – Bande de Hautbois du CRR
Direction : Alain Fleury
15 h 00 – Orchestre Symphonique du CRR
Direction : Laurent Goossaert
16h 15 – Polysong + Petite fanfare du CRR de St Denis
Direction : Étienne Flochon et Christophe Alekian
17 h 30 – Orchestre Polyphonia
Direction : Pierre Varo