fbpx

Salle Gramoun Lélé

TEMPS FORT DANSE

TEMPS FORT DANSE Saison CRR

Tarif : Gratuit

Durée : 2h

Catégorie(s) : Agenda, Salle, Salle Gramoun Lélé,

Partager :

« Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines »
Anna Pavlova

En marge du Créadanse (résidence de création pour les grands élèves du CRR programmée tous les 2 ans), en avril et juin de chaque année scolaire, ce sont les mêmes rituels dans les loges et coulisses de la salle Gramoun Lélé. Une myriade de jeunes filles et garçons se parent, s’échauffent, et se préparent à danser sur la grande scène du conservatoire. Nous voici au milieu du bruissement des étoffes et du cliquetis des « ghungroo » (larges bandes de cuir sur lesquelles sont cousues des dizaines de clochettes (entre 40 et 100 suivant la taille et la morphologie de la danseuse), au cœur d’un kaléidoscope de couleurs, poudres blanches et rosées, traits de khôl noirs et épais, fleurs, odeurs d’encens, maquillage et bijoux dorés étincelants dont le chandrasuryan (un ensemble de deux pièces portées au sommet du crâne représentent la lune et le soleil). Voilà les élèves danseurs de Bharata Natyam portant les ornements qui rappellent subtilement la dualité de cette danse composée par un couple de dieux, Shiva et Parvati.
De leur côté les élèves danseurs classiques travaillent leurs étirements, leurs positions et leurs pointes revêtus de versions modernes de collants, justaucorps et tutus portés avant eux par les Noureev, Pavlova, Pietragalla, ou Dupont. Les étoiles en herbe du conservatoire s’apprêtent à interpréter des variations et parfois des extraits des grands ballets du répertoire classique (Marius Petipa, Igor Stravinsky, Alexandre Borodine, Maurice Béjart…)
Les danseurs contemporains sont, pour leur part, souvent plus originaux dans leurs tenues, cette esthétique se caractérisant tant par la liberté des corps, des costumes, des chorégraphies ou l’éclectisme des choix musicaux.
Ils s’apprêtent à restituer les créations de leurs professeurs souvent inspirées par Cunnigham, Forsythe, De Keersmaeker, Hofesh Sheschter ou Preljocaj pour ne citer qu’eux.
Tous les élèves de cycle 2 et 3 du département danse du CRR vont, à leur manière et avec les codes et techniques enseignés avec rigueur par leurs professeurs, interpréter une infime mais sublime partie de cet art de la danse. Une pratique que les hommes et les femmes perpétuent depuis que le monde est monde et que l’être humain exprime sa créativité à travers tous les âges et civilisations.

Date, horaire et lieu :

Dimanche 23 avril, 16h, salle Gramoun Lélé, Saint-Benoît. Entrée gratuite, réservations au 0262 50 42 72, et sur [email protected].

Le programme du Temps Fort Danse 2023